Sol

Lame vinyle clipsable

Sommaire

Un revêtement de sol en vinyle est d’autant plus esthétique qu’il se décline en de nombreux coloris et textures, aussi bien en imitation dallage que parquet, carreaux de ciment, etc. Les fabricants ont fait d’énormes progrès dans les techniques et notamment dans celle de la pose, si bien que l’on peut poser un revêtement vinyle sans manipuler de rouleaux grâce aux dalles et aux lames, et les assembler rapidement et facilement pour ce qui est des lames clipsables. Facile à poser, la lame à clipser permet à chacun de créer le sol de son choix sans connaissances ni techniques spécifiques. On vous dit tout à son sujet dans cet article !

Ce qu’est un sol vinyle, une lame et une lame clipsable

Le vinyle est venu sur le marché des revêtements de sol souples que le linoléum avait ouvert au grand public. Plus technique que le lino, le vinyle permet davantage de possibilités tant en termes de coloris que d'impression. Moderne, résistant, esthétique, le sol vinyle est aussi beaucoup plus abordable en termes de prix que le linoleum.

Bon à savoir : Vinyle et PVC (Polychlorure de Vinyle) sont deux appellations d'un même matériau mais travaillé de manières différentes. Alors que le revêtement PVC est réalisé par calandrage (laminage), le sol vinyle est réalisé par induction (application sous forme liquide sur une trame).

La lame de sol en vinyle

Les revêtements en vinyle et en PVC se détaillent en des formats différents en fonction des techniques de pose :

  • Le revêtement vinyle en rouleau : On achète chez le détaillant une longueur linéaire d'un rouleau de largeur importante (1 à 5 m) afin d'acquérir un tronçon d'un seul tenant pouvant recouvrir idéalement l'intégralité de la surface de plancher d'une pièce. Si cette technique est la plus rapide en termes de pose, elle nécessite un moyen de transport adapté et des découpes minutieuses sous peine de ruiner le résultat final. Le droit à l'erreur est quasiment inexistant ;
  • Le revêtement vinyle en dalles : Le revêtement de sol est livré en paquets de dalles (de 30 à 60 cm de côté) afin de pouvoir être aisément transporté. La pose est assez technique puisqu'il faut réaliser des jointoiements précis (collage ou auto-adhésif) ou plus facile pour des dalles clipsables et l'erreur lors d'une découpe n'engage qu'une seule dalle et peut être rattrapée sans dépense excessive. La multiplication des dalles donc des raccords entre-elles peut nuire à l'esthétique de certaines pièces ;
  • Le revêtement vinyle en lames : Comme pour un plancher classique, le revêtement est disponible par paquets de lames. Il est un peu plus encombrantque les dalles mais moins que le rouleau, et le rendu au sol est bien plus classique notamment dans le cas de vinyle imitation bois.

Bon à savoir : La plupart des revêtements de sol en vinyle et PVC sont résistants au feu et classés A+ en respect de la qualité de l'air intérieur. Avant toute décision de pose, ces points sont à vérifier sur le produit que l'on souhaite acquérir.

La pose des lames clipsables

Alors que les revêtements en rouleau doivent parfois être collés au sol, les dalles et lames vinyles peuvent être soit également collées au sol (par encollage ou auto-adhésives), soit assemblées entre elles sans colle grâce au système de clipsage.

La lame clipsable dispose d'un profil particulier sur chacune de ses tranches : une largeur à profil femelle et l'autre à profil mâle (languette). Ainsi, en emboîtant la partie femelle de la nouvelle lame à poser dans la languette mâle de la lame déjà posée au sol, les deux lames forment un bloc cohérent qu'il suffit d'agrandir par ajouts successifs de lames. Le bloc ainsi étendu à toute la surface de la pièce ne nécessite aucun collage ce qui en fait une méthode facile, propre et sans émanation de solvants.

Pour poser un revêtement vinyle, il suffit de poser une première lame à 5 mm environ d'un mur (pose flottante) puis d'étendre par clipsage d'autres lames à partir de celle-ci. Le seul point pouvant apparaître délicat est celui des découpes qui ne réclament en fait qu'un outillage de qualité.

Choisir et acheter des lames vinyles clipsables

Le choix se fait principalement en fonction de l'usage de la pièce puis selon l'épaisseur de la lame et enfin la structure et les coloris :

  • L'usage de la pièce : On détermine plusieurs niveaux de résistance et de pérennité du revêtement de sol en vinyle à sélectionner selon l'intensité des passages dans la pièce. Chaque lame étant constituée d'un support sur lequel est appliqué un film décor texturé et coloré protégé par une couche d'usure. C'est l'épaisseur et la résistance de cette couche d'usure qui détermine la durabilité d'aspect du revêtement parmi ces trois niveaux de passage :
    • Passage occasionnel : C'est le cas des chambres d'adultes notamment, la couche d'usure est d'une épaisseur réduite entre 0,10 et 0,15 mm environ ;
    • Passage fréquent : La plupart des pièces de la maison ou de l’appartement et notamment les couloirs, la cuisine, le séjour... La couche d'usure recommandée se situe entre 0,15 mm à minima mais plutôt au-dessus de 0,20 mm ;
    • Passage intensif : En usage domestique, c'est le revêtement à choisir pour les chambres d'enfants, les bureaux avec meubles à roulettes et toutes les pièces donnant sur l'extérieur ; c'est aussi le revêtement qu'il faut choisir pour les locaux d'entreprises et les commerces car sa couche d'usure tend vers et dépasse parfois les 0,3 mm d'épaisseur.

Bon à savoir : Il existe une échelle de classement de la résistance d'un sol aux agressions ; il s'agit de la classe UPEC (Usure, Poinçonnement, tenue à l'Eau et aux agents Chimiques). Plus le revêtement est résistant à chacune de ces agressions, plus son code UPEC est élevé.

  • L'épaisseur de la lame clipsable : Entre 2 et jusqu'à 8 mm d'épaisseur, selon la présence d'un isolant phonique intégré à la lame et la qualité de sa couche d'usure. Le choix de l'épaisseur de la lame est important pour le passage sous les portes existantes à raboter ou non ainsi que pour la mise à niveau du sol des autres pièces.

Bon à savoir : Le chanfrein est la petite nervure en bout de lame qui permet d'abouter précisément deux lames entre-elles pour un effet lisse et uniforme. La présence d'un chanfrein de lame est quasiment indispensable dès lors que la pièce est plus longue que la longueur d'une lame.

  • La texture et le coloris : Le décor de la lame peut être strié, veiné, martelé, façonné afin de donner l'illusion parfaite d'un autre matériau : bois, pierre, béton ciré, carrelage, métal... ou totalement lisse. Dans chaque texture un immense choix de coloris est possible afin d'assortir le sol à la décoration.

Où acheter et à quel prix des lames vinyle ou PVC clipsables ?

L'achat peut se faire aussi bien sur les boutiques en ligne que chez un marchand de moquettes ou un magasin d'aménagement intérieur.

Important : Il est indispensable de déterminer la classe UPEC du produit souhaité et recommandé de le voir et de le toucher avant d'arrêter son choix sur une texture, un coloris et une marque. Une fois le choix retenu, la comparaison des prix pratiqués est recommandée.

Les revêtements de sol en lames vinyles clipsables sont très économiques notamment en raison de leur prix d'achat, mais aussi en temps de pose et en réduction de fournitures à se procurer.

En règle générale, le prix doit toujours être estimé en mètres carrés (m²) plutôt qu'individuellement par lame ou boîte de lames. A partir de 20 € environ le m² on trouve déjà des lames vinyle de bel aspect à structure marquée en divers coloris et pour usage intensif avec isolation phonique intégrée.

Exemple : Une boîte faisant le plus souvent environ 2 m² de surface, une boîte vendue 35 € équivaut à un prix au m² de 17,5 € environ.

Pour en savoir davantage sur la pose des sols en vinyle et PVC :

Ces pros peuvent vous aider